La narration de cet épisode est assumée par l'auteur-compositeur-interprète Richard Séguin, qui a chanté Journée d'Amérique, une ode aux petits travailleurs, en écho à son milieu d'origine. Il nous guide dans notre voyage au cœur des petits boulots où chômeurs, travailleurs autonomes, employés à temps partiel ou temporaires sont tous synonymes de faible revenu et de précarité. Une situation bien plus répandue qu'on le croit et qui laisse entrevoir une cohorte de retraités pauvres dans un avenir pas si lointain.

Alors, comment faire pour s'en sortir? Comme Emmanuelle qui cherche des endroits où obtenir des bons d'achat de nourriture? Ou comme Pierre, qui se trouve du travail au noir en catimini? Nous ne pouvons endosser son choix. Mais force est de constater qu'en situation de survie, l'éthique est un luxe de riches.

Enfin, avec 50 $ en poche, Emmanuelle n'a plus le choix. Elle fait appel à une agence de placement qui lui déniche un travail d'emballage dans une usine. À 10 $ de l'heure en dessous de la table, Pierre, lui, a gagné un salaire de 325 $. Il affiche le sourire d'un gars soulagé, qui a enfin trouvé le moyen de s'en sortir. Mais, ce qu'il ne sait pas encore, c'est qu'il ne pourra bénéficier de cet argent-là dans le cadre de l'expérience...

© Radio-Canada

NAUFRAGÉS DES VILLES

Membre