«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

Au lendemain du discours du Trône à Ottawa, l'organisme Logemen'occupe à Gatineau accuse le gouvernement de Stephen Harper d'être « insensible aux réalités, aux besoins et aux droits d'une partie significative de la population ».

L'organisme reproche au gouvernement conservateur d'avoir omis d'aborder l'enjeu du logement dans son discours, alors que les problèmes de logement se sont aggravés au Canada dans les dernières années. 

« Ce qu'on constate au Canada, au Québec et en Outaouais, c'est un agrandissement d'écart entre les pauvres et les riches », souligne François Roy, coordonnateur de Logemen'occupe.

 

« Et le discours du Trône n'est pas très intéressant par rapport aux mesures que ce gouvernement entend prendre pour s'attaquer au problème de pauvreté au Canada. » — François Roy, coordonnateur de Logemen'occupe
 

À Gatineau, selon l'organisme, le nombre de ménages locataires consacrant plus de la moitié de leurs revenus au loyer a augmenté de 29 % depuis 2006.  Selon l'organisme, la situation est due au fait que les loyers en Outaouais sont parmi les plus élevés au Québec.

Par ailleurs, Logemen'occupe déplore que le gouvernement Harper ignore les appels qui lui sont lancés pour qu'il intervienne dans la construction et la rénovation de logements pour les peuples autochtones. Il juge que 25 % des logements dans les réserves autochtones sont trop petits.

 

<lire l'article original sur Radio-Canada.ca>

Membre