«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

Radio-Canada


François Roy, coordonnateur de Logemen'occupe à Gatineau (archives).

La rencontre qui devait avoir lieu vendredi après-midi entre le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault et le coordonnateur de Logmen'Occupe, François Roy, n'a finalement pas eu lieu.

Une fois arrivé à Québec, le représentant de l'organisme qui était accompagné de la directrice des Oeuvres-Isidore-Ostiguy, Louise Guindon, et du coordonnateur du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), François Saillant, a appris que le ministre Gaudreault devait reporter la rencontre en raison d'une urgence. François Roy s'est dit déçu de la tournure des événements. Il a obtenu cette rencontre après avoir fait une grève de la faim de 17 jours en mai dernier.

« On a manifesté notre déception, c'est quand même un long trajet pour se rendre à Québec, aller-retour la même journée, mais on a quand même pu discuter de l'ordre du jour.  » — François Roy, coordonnateur de Logemen'Occupe
Des résidences de la rue Morin seront démolies.

Le coordonnateur de Logmen'occupe ajoute que la discussion avec le représentant du ministre et le président-directeur général de Société d'habitation du Québec, William John Mackay, a tout de même permis de déterminer l'ordre du jour de la rencontre qui aura lieu le 18 juin. Il a également été établi que la rencontre durerait une heure plutôt que 30 minutes comme c'était prévu initialement.

Des résidences de la rue Morin seront démolies.

François Roy explique que la crise du logement abordable dans l'Outaouais, les problèmes de salubrité de certains logements dans la région et la construction de logements à prix modique seront notamment abordés, comme le souhaite l'activiste.

« On déplore que Madame Marois ait donné autant de responsabilités à une seule personne. M. Gaudreault est responsable des Affaires municipales, responsable du Transport, responsable de l'Habitation. Ce sont quand même de gros dossiers pour une seule personne alors que l'Habitation, à notre avis, nécessiterait que ce dossier-là soit donné à un seul ministre, » a affirmé François Roy à son retour de Québec.

M. Roy espère que la rencontre du 18 juin aura bel et bien lieu et qu'il n'aura pas à effectuer le trajet Gatineau-Québec une deuxième fois inutilement.

<lire l'article original sur Radio-Canada.ca>

Membre