«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

Radio-Canada.ca

François Roy a commencé sa grève de la faim le 7 mai dernier.

 

Alors qu'il entame mardi son 15e jour de grève de la faim, le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy, reçoit un appui dans son combat pour dénoncer l'inaction des autorités pour régler le problème des taudis et du logement abordable à Gatineau.

En conférence de presse mardi matin, la Dre Anne-Marie Bureau, du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau, a dit approuver la croisade de l'organisme, bien qu'elle s'oppose aux moyens utilisés.

« Quand on voit des logements insalubres, des enfants qui vivent dans des conditions qui n'ont pas d'allure, je ne peux pas me taire. [...] Je vais essayer de faire reconnaître leurs droits. » — Dre Anne-Marie Bureau, du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau

Toutefois, en tant que médecin, elle s'oppose à la tenue d'une grève de la faim, puisqu'elle met en péril la santé. Dre Bureau précise que les enfants qui vivent dans des milieux insalubres peuvent développer divers problèmes de santé, dont des otites à répétition, des problèmes respiratoires et du stress chronique.

Une rencontre avec le ministre

Par ailleurs, le coordonnateur de l'organisme, qui a entamé sa grève de la faim le 7 mai dernier, dit se porter relativement bien. Il entend poursuivre son jeûne jusqu'à ce qu'il obtienne une rencontre avec le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault. M. Roy souhaite le rencontrer dans un logement de la rue Morin, où il a choisi de faire sa grève de la faim.

Au bureau du ministre des Affaires municipales, on rappelle que le ministre a proposé à François Roy de rencontrer le président de la Société d'habitation du Québec (SHQ), ce qu'il a refusé.

Par ailleurs, le coordonnateur de Logemen'occupe, qui a obtenu une rencontre avec le maire de Gatineau la semaine dernière, se dit déçu d'être sans nouvelle des députés libéraux provinciaux de l'Outaouais. Il aurait aussi aimé que le ministre responsable de l'Outaouais, Stéphane Bergeron, communique avec lui.

Le coordonnateur de Logemen'occupe a déjà fait une grève de la faim en 2011 pour des raisons semblables. Il juge que les promesses qui ont été faites à ce moment-là n'ont pas été tenues.

EN COMPLÉMENT  


Carl Bernier s'entretient avec François Roy, qui poursuit sa grève de la faim
Audio -  Carl Bernier s'entretient avec François Roy, qui poursuit sa grève de la faim

Membre