«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 


Le Gîte Ami, dans le secteur de Hull, offre également des vêtements et des souliers aux personnes itinérantes (archives Radio-Canada.ca).

 

Des groupes communautaires de l'Outaouais, qui œuvrent auprès des plus démunis, ont uni leur voix vendredi pour dénoncer des compressions de plus de 60 000 $ du gouvernement fédéral dans la lutte à l'itinérance en Outaouais.

Des représentants des sept organismes, chapeautés par la Table régionale des organismes communautaires autonomes de l'Outaouais, disent être en colère après avoir appris, en février, que leur budget demeurerait le même cette année.

Par exemple, l'Entraide familiale de l'Outaouais perd une subvention de 14 560 $, alors que les responsables des Oeuvres Isidore Ostiguy doivent poursuivre leur travail avec 18 000 $ en moins.

Le président de la Table régionale des organismes communautaires autonomes de l'Outaouais et directeur général du Gîte Ami, Luc Villemaire, affirme avoir été piégé par le gouvernement fédéral et que celui-ci doit reconduire immédiatement les budgets des organismes touchés.

<lire l'article original sur Radio-Canada.ca>

Membre