«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

Radio-Canada


De nouveaux logements abordables seront construits à Gatineau. (archives Radio-Canada)

La Ville de Gatineau a annoncé, mardi, un investissement de 660 000 $ pour la construction de logements abordables dans la ville.

La Société d'habitation du Québec versera quant à elle 2,2 millions de dollars pour le projet.

Le projet prévoit la construction de cinq édifices composés au total de 32 logements sur le boulevard Lorrain, dans le secteur de Gatineau. Ils seront destinés aux personnes à faibles revenus.

Un bâtiment commercial vétuste sera démoli afin de permettre la construction des nouveaux logements. Selon la conseillère municipale Sylvie Goneau, présidente de la Commission permanente sur l'habitation, les nouveaux bâtiments contribueront à revaloriser le secteur.

Le coordonateur de l'organisme Logemen'occupe, François Roy, se réjouit de l'annonce, mais craint que les logements tardent à être prêts pour l'habitation. « À l'heure actuelle, la Ville a un retard énorme dans les objectifs de livraison tant au niveau du premier mandat du maire Bureau que du mandat actuel », soutient-il.

Le maire de Gatineau, Marc Bureau, estime que cette annonce constitue un pas de plus vers son objectif de financer 700 nouveaux logements abordables et communautaires pour la période 2010-2013. Cette année, la Municipalité investira 3,1 millions de dollars pour la construction de 175 logements.

<lire l'article original sur Radio-Canada.ca>


François Roy, coordonnateur de Logemen'occupe à Gatineau (archives).

Le coordonnateur de l'organisme Logemen'occupe à Gatineau, François Roy, cesse sa grève de la faim jeudi. Il pourra finalement rencontrer le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, le 7 juin prochain.

François Roy, qui avait entamé une grève de la faim il y a 17 jours, réclamait une rencontre avec le ministre pour discuter du problème de logements insalubres et de la crise du logement abordable à Gatineau.

Lire la suite : François Roy met fin à son jeûne et rencontrera le ministre Gaudreault

Radio-Canada.ca

François Roy a commencé sa grève de la faim le 7 mai dernier.

 

Alors qu'il entame mardi son 15e jour de grève de la faim, le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy, reçoit un appui dans son combat pour dénoncer l'inaction des autorités pour régler le problème des taudis et du logement abordable à Gatineau.

En conférence de presse mardi matin, la Dre Anne-Marie Bureau, du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau, a dit approuver la croisade de l'organisme, bien qu'elle s'oppose aux moyens utilisés.

« Quand on voit des logements insalubres, des enfants qui vivent dans des conditions qui n'ont pas d'allure, je ne peux pas me taire. [...] Je vais essayer de faire reconnaître leurs droits. » — Dre Anne-Marie Bureau, du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau

Toutefois, en tant que médecin, elle s'oppose à la tenue d'une grève de la faim, puisqu'elle met en péril la santé. Dre Bureau précise que les enfants qui vivent dans des milieux insalubres peuvent développer divers problèmes de santé, dont des otites à répétition, des problèmes respiratoires et du stress chronique.

Une rencontre avec le ministre

Par ailleurs, le coordonnateur de l'organisme, qui a entamé sa grève de la faim le 7 mai dernier, dit se porter relativement bien. Il entend poursuivre son jeûne jusqu'à ce qu'il obtienne une rencontre avec le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault. M. Roy souhaite le rencontrer dans un logement de la rue Morin, où il a choisi de faire sa grève de la faim.

Au bureau du ministre des Affaires municipales, on rappelle que le ministre a proposé à François Roy de rencontrer le président de la Société d'habitation du Québec (SHQ), ce qu'il a refusé.

Par ailleurs, le coordonnateur de Logemen'occupe, qui a obtenu une rencontre avec le maire de Gatineau la semaine dernière, se dit déçu d'être sans nouvelle des députés libéraux provinciaux de l'Outaouais. Il aurait aussi aimé que le ministre responsable de l'Outaouais, Stéphane Bergeron, communique avec lui.

Le coordonnateur de Logemen'occupe a déjà fait une grève de la faim en 2011 pour des raisons semblables. Il juge que les promesses qui ont été faites à ce moment-là n'ont pas été tenues.

EN COMPLÉMENT  


Carl Bernier s'entretient avec François Roy, qui poursuit sa grève de la faim
Audio -  Carl Bernier s'entretient avec François Roy, qui poursuit sa grève de la faim

Radio-Canada.ca

Le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy (archives)

 

Le coordonnateur de l'organisme Logemen'occupe, François Roy, continue sa grève de la faim, alors qu'il en est à sa 13e journée.

Il demande au ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, de venir le rencontrer dans le taudis où il tient sa grève pour discuter des problèmes de logements insalubres et de crise du logement abordable que sévissent, selon lui, à Gatineau.

Plus tôt cette semaine, le ministre lui a proposé une rencontre avec le président de la Société d'habitation du Québec (SHQ), mais François Roy a refusé.

Le militant estime que la SHQ n'a pas le pouvoir de donner suite à ses revendications qui relèvent du domaine politique.

« Je suis toujours déterminé à poursuivre la lutte tant et aussi longtemps que l'on n'aura pas de réponse concrète de la part du ministre Sylvain Gaudreault.  » — François Roy, coordonnateur de Logemen'occupe

François Roy souhaite le renforcement du règlement de salubrité de la Municipalité, qui, selon lui, ne peut s'attaquer convenablement aux logements impropres à l'habitation. Il demande également la mise en place d'un chantier sur le logement pour faire le point sur la question avec les différents acteurs du milieu.

Une soixantaine de locataires du quartier étaient invités à un dîner samedi, pour les informer de leurs droits.

Le coordonnateur de Logemen'occupe a déjà fait une grève de la faim en 2011. Il juge que les promesses qui ont été faites à ce moment-là n'ont pas été tenues.

<lire l'article original sur Radio-Canada.ca>

 

Radio-Canada.ca


François Roy entamait mardi une grève de la faim.

Le coordonnateur de l'organisme Logemen'occupe, François Roy, a déposé une plainte pour voies de fait contre un propriétaire de logements de Gatineau à la suite d'un événement survenu mardi, alors qu'il entamait une grève de la faim. C'est ce qu'a confirmé, mercredi matin, la police de Gatineau.

François Roy allègue qu'il a été bousculé par le propriétaire d'un immeuble de la rue Morin, Paul Tovan. C'est dans un des logements de cet immeuble que François Roy s'est installé pour faire sa grève de la faim. Le bâtiment est jugé insalubre et dangereux par l'organisme de défense des droits du logement.

Selon François Roy, Paul Tovan se serait présenté sur les lieux mardi après-midi, accompagné de deux autres personnes, et lui aurait demandé de partir. Il y aurait ensuite eu une bousculade.

Des témoins de la scène auraient alors alerté les policiers. À leur arrivée, Paul Tovan avait déjà quitté les lieux.

La grève de la faim entamée par François Roy vise à faire condamner des logements impropres à l'habitation sur le territoire de Gatineau.

<lire l'article original sur Radio-Canada.ca>

Membre