«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

LeDroit

 

François Roy poursuit sa grève de la faim, malgré la décision de la Ville de Gatineau d'exproprier les logements insalubres de la rue Morin.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Charles Thériault
Le Droit
 
 

François Roy poursuit sa grève de la faim, malgré la décision de la Ville de Gatineau d'exproprier les logements insalubres de la rue Morin.

Le coordonnateur de Logemen'occupe qui a débuté sa grève de la faim jeudi maintient sa position.

«La décision de la Ville ne change rien, car elle veut exproprier ces logements uniquement pour refaire la rue. C'est donc par la bande qu'on règle le problème de ces taudis, mais tous les autres logements insalubres sont encore là. De plus, il y a deux ans, le maire de Gatineau, Marc Bureau, disait que l'état de ces logements n'avait pas de bon sens mais il n' a rien fait et il se contredit continuellement. Je vais continuer ma grève de la faim jusqu'à ce que le ministre Sylvain Gaudreault et le maire Bureau viennent me rencontrer et constater l'état de ces logements», a déclaré M. Roy.

François Roy a également porté plainte pour voies de fait contre le propriétaire de l'immeuble où il s'est installé, Paul Tovan.

Selon M. Roy, Paul Tovan se serait présenté avec deux hommes et l'aurait poussé en tentant d'entrer dans l'appartement.

Le porte-parole de la police de Gatineau, Pierre Lanthier confirme qu'un homme de 64 ans a été arrêté, au 23 de la rue Morin, vers 13 h, mercredi, mais ne peut dévoiler son identité, tant qu'il n'aura pas été formellement accusé.

Il a été libéré sous promesse de comparaître en cour.

<lire l'article original sur LeDroit.ca>

Membre