«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

MÉDIAS traditionnels LaRevue (Info07) Radio-Canada.ca TVA Gatineau/Ottawa Urgence 07

Radio-Canada.ca

Le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy (archives)

 

Le coordonnateur de l'organisme Logemen'occupe, François Roy, continue sa grève de la faim, alors qu'il en est à sa 13e journée.

Il demande au ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, de venir le rencontrer dans le taudis où il tient sa grève pour discuter des problèmes de logements insalubres et de crise du logement abordable que sévissent, selon lui, à Gatineau.

Plus tôt cette semaine, le ministre lui a proposé une rencontre avec le président de la Société d'habitation du Québec (SHQ), mais François Roy a refusé.

Le militant estime que la SHQ n'a pas le pouvoir de donner suite à ses revendications qui relèvent du domaine politique.

« Je suis toujours déterminé à poursuivre la lutte tant et aussi longtemps que l'on n'aura pas de réponse concrète de la part du ministre Sylvain Gaudreault.  » — François Roy, coordonnateur de Logemen'occupe

François Roy souhaite le renforcement du règlement de salubrité de la Municipalité, qui, selon lui, ne peut s'attaquer convenablement aux logements impropres à l'habitation. Il demande également la mise en place d'un chantier sur le logement pour faire le point sur la question avec les différents acteurs du milieu.

Une soixantaine de locataires du quartier étaient invités à un dîner samedi, pour les informer de leurs droits.

Le coordonnateur de Logemen'occupe a déjà fait une grève de la faim en 2011. Il juge que les promesses qui ont été faites à ce moment-là n'ont pas été tenues.

<lire l'article original sur Radio-Canada.ca>

 

LaRevue

photo: Patricia Lanteigne

Victime de discrimination par son statut social, Sylvie Therrien a dû déménager plus de neuf fois avec ses cinq enfants, au cours des deux dernières années .

Le coordonnateur de Logemen’occupe, François Roy a appris jeudi matin que le ministre des Affaires municipales Sylvain Gaudreault refuse de venir le rencontrer dans le taudis dans lequel il poursuit sa 10e journée sans manger.

Le ministre Gaudreault a mandaté la Société d’Habitation du Québec (SHQ) de s’occuper de la demande de M. Roy. Le président de la SHQ l’enjoint à cesser sa grève de la faim par souci pour sa santé, par contre aucun engagement n’a été formulé autre qu’une promesse de rencontre.

«C’est une réponse politique qu’on veut avoir. On a contacté le ministre Bergeron responsable de l’Outaouais, il dit qu’ils font le suivi, mais concrètement rien n’est fait», souligne François Roy.

Un autre taudis

Logemen’occupe a dénoncé un autre logement impropre à l’habitation jeudi. L’ancienne locataire du 83 rue Glaude dans le secteur Gatineau, Sylvie Thérien en avait long à dire sur son ancien logis jugé inapte à l’habitation. Le logement démontre notamment des problèmes de chauffage, de moisissure, ainsi qu’un vide sanitaire mal isolé laissant émaner des gaz méthanes.
«Je pensais avoir trouvé une bonne place, mais je me suis rendu compte à l’hiver qu’il n’y avait aucune plainte électrique au deuxième étage. Je me suis fait dire par le propriétaire qu’on n’en avait pas besoin», explique Mme Thérien.
Victime de discrimination par son statut social, elle a dû déménager plus de neuf fois au cours des deux dernières années avec ses cinq enfants.

<lire l'article original sur JournalLaRevue.com>

TVA HD Gatineau/Ottawa
 
La Ville de Gatineau créera sous peu un comité dont la mission sera de trouver des moyens d'aider les citoyens forcés de vivre dans des logements insalubres.
 
L'activiste François Roy mène depuis maintenant 8 jours une grève de la faim qui a pour objectif de dénoncer l'inaction de la Ville de Gatineau dans ce dossier.

Le maire Marc Bureau affirmait, en après-midi mardi, qu'il discutera en tête à tête avec monsieur Roy au cours des prochaines heures.

La rencontre aura lieu à l'hôtel de ville de Gatineau

Le coordonnateur de l'organisme Logemen'occupe exige, entre autres, que les logis gatinois impropres à l'habitation soient condamnés et leurs occupants relogés dans des appartements décents.

Il souhaite également des changements au règlement de salubrité de la municipalité, trop peu sévère à ses yeux.

<lire l'article originale sur TVA Gatineau/Ottawa>

 

LeDroit

François Roy... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)
François Roy
Étienne Ranger, Archives LeDroit
 
Charles Thériault

 

François Roy accepte de rencontrer le maire de Gatineau, Marc Bureau, mercredi après-midi.

Après avoir hésité durant quelques heures, le coordonnateur de Logemen'occupe, qui a débuté une grève de la faim il y a une semaine, a accepté d'aller à la rencontre du maire.

Depuis le début de sa grève de la faim, il exigeait que Marc Bureau se rende lui-même dans le logement insalubre de la rue Morin, où il a élu domicile pour dénoncer l'inaction de la ville dans le dossier des taudis.

«Nous avons décidé d'être bon joueur et de rencontrer le maire mais je poursuis ma grève de la faim. Je ne ferai pas la même erreur qu'en septembre 2011 quand j'ai arrêté ma grève de la faim parce que l'ancien ministre responsable du dossier de l'habitation, Laurent Lessard, avait pris des engagements qu'il n'a pas respectés», a déclaré François Roy.

< lire l'article originale sur LeDroit.ca >

Le Droit

François Roy... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)François Roy
Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

 
Charles Thériault
 
 

Le maire de Gatineau, Marc Bureau, se dit prêt à rencontrer François Roy à la Maison du citoyen, mais le coordonnateur de Logemen'occupe hésite à accepter l'invitation.

Réagissant à la grève de la faim que mène François Roy depuis près d'une semaine, le maire Bureau a réitéré l'invitation qu'il lui avait lancée en janvier. «Une lettre est partie et je l'invite à mon bureau n'importe quand, dit-il. Mon bureau est ouvert.»

François Roy occupe un logement jugé insalubre sur la rue Morin, depuis mercredi dernier. Il mène une grève de la faim et il réclame une rencontre avec le maire Bureau et le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, dans l'édifice du secteur Hull. Il accueille la proposition du maire sans grand enthousiasme.

«Je vais en discuter avec le conseil d'administration de Logemen'occupe, mais nous demandons plus que ça. Lorsque M. Bureau était conseiller municipal, il me suivait pas à pas lorsque je montrais des taudis comme ceux de la rue Morin. Mais maintenant qu'il est maire, il n'ose plus venir voir les mêmes logements.»

<lire l'article original sur LeDroit.ca>

Membre