«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

MÉDIAS traditionnels LaRevue (Info07) Radio-Canada.ca TVA Gatineau/Ottawa Urgence 07

Le coordonnateur de Logemen’Occupe, François Roy, a cessé sa grève de la faim, après 17 jours de jeûne.

C'est du moins ce que soutient le cabinet du ministre responsable de l’habitation, Sylvain Gaudreault, mentionnant que "le dossier est clos pour le moment".

Le ministre rencontrera M. Roy bientôt. Pour le moment aucune date n’a été déterminée.

Ce midi, plusieurs dizaines de mal-logés et personnes soutenant la lutte aux taudis manifestent sous la pluie.

Les manifestants se sont réunis devant l’immeuble où sont situés les bureaux de la ministre fédérale responsable de l’habitation, Diane Finley. Ils ont ensuite emprunté les rues du Portage et Hôtel-de-Ville jusque devant l’immeuble Jos Montferrand, là où sont situés les bureaux du ministre responsable de l’Outaouais, Stéphane Bergeron.

Crédit Photo : Twitter

<voir l'article original sur gatineau.radionrj.ca>

CNW TELBEC

MONTRÉAL, le 22 mai 2013 /CNW Telbec/ - Le Front d'action populaire en réaménagement urbain, un regroupement pour le droit au logement formé de 155 groupes de tout le Québec, appuie la grève de la faim entreprise par François Roy, coordonnateur de Logemen’occupe de l’Outaouais, pour revendiquer une véritable lutte contre le fléau des logements insalubres qui sévit à Gatineau et partout au Québec. Demain, des porte-parole du FRAPRU se rendront à Gatineau pour participer à une manifestation d’appui à l’action débutée le 7 mai. La manifestation aura lieu, à partir de midi, au coin des rues Portage et Laval, dans le secteur Hull.


source photo: www.frapru.qc.ca

 
Le FRAPRU considère, comme Logemen’occupe, que les municipalités doivent avoir toute la volonté et les pouvoirs de faire évacuer et condamner les logements locatifs qui représentent un danger pour la santé et la sécurité des personnes qui y demeurent. L’organisme constate que, même si Gatineau dispose, contrairement à bien des municipalités, d’un « Règlement sur la salubrité et l’entretien des habitations, des logements et des chambres », elle semble incapable d’en assurer la pleine application.

Le FRAPRU pense, également comme Logemen’occupe, que la possibilité d’évacuer des locataires vivant dans des habitations insalubres est sérieusement compromise, sans mise en place de moyens réels pour assurer le relogement immédiat des personnes ainsi évacuées. Or, il constate que ce n’est pas du tout le cas présentement, compte tenu de la rareté persistante de logements locatifs à loyer abordable, qui frappe durement Gatineau où les loyers sont les plus élevés parmi toutes les régions métropolitaines de recensement du Québec.

De plus, selon François Saillant, coordonnateur du FRAPRU, « la rareté affecte aussi les HLM qui, en principe, peuvent aussi servir à reloger en priorité les ménages évacués pour une longue période pour des raisons de salubrité ». Il ne voit donc pas d’autres solutions immédiates que l’utilisation de suppléments au loyer d’urgence comme ceux demandés par Logemen’occupe : « Le gros problème, c’est que la Société d’habitation du Québec ne disposera en tout et partout que de 30 de ces suppléments au loyer pour l’ensemble du Québec en 2013-2014, incluant la période du prochain premier juillet ».

SOURCE : Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements :

François Saillant (514) 919-2843 (cellulaire)
www.frapru.qc.ca
@frapru

<voir l'article original sur newswire.ca>

Radio-Canada.ca

François Roy a commencé sa grève de la faim le 7 mai dernier.

 

Alors qu'il entame mardi son 15e jour de grève de la faim, le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy, reçoit un appui dans son combat pour dénoncer l'inaction des autorités pour régler le problème des taudis et du logement abordable à Gatineau.

En conférence de presse mardi matin, la Dre Anne-Marie Bureau, du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau, a dit approuver la croisade de l'organisme, bien qu'elle s'oppose aux moyens utilisés.

« Quand on voit des logements insalubres, des enfants qui vivent dans des conditions qui n'ont pas d'allure, je ne peux pas me taire. [...] Je vais essayer de faire reconnaître leurs droits. » — Dre Anne-Marie Bureau, du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau

Toutefois, en tant que médecin, elle s'oppose à la tenue d'une grève de la faim, puisqu'elle met en péril la santé. Dre Bureau précise que les enfants qui vivent dans des milieux insalubres peuvent développer divers problèmes de santé, dont des otites à répétition, des problèmes respiratoires et du stress chronique.

Une rencontre avec le ministre

Par ailleurs, le coordonnateur de l'organisme, qui a entamé sa grève de la faim le 7 mai dernier, dit se porter relativement bien. Il entend poursuivre son jeûne jusqu'à ce qu'il obtienne une rencontre avec le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault. M. Roy souhaite le rencontrer dans un logement de la rue Morin, où il a choisi de faire sa grève de la faim.

Au bureau du ministre des Affaires municipales, on rappelle que le ministre a proposé à François Roy de rencontrer le président de la Société d'habitation du Québec (SHQ), ce qu'il a refusé.

Par ailleurs, le coordonnateur de Logemen'occupe, qui a obtenu une rencontre avec le maire de Gatineau la semaine dernière, se dit déçu d'être sans nouvelle des députés libéraux provinciaux de l'Outaouais. Il aurait aussi aimé que le ministre responsable de l'Outaouais, Stéphane Bergeron, communique avec lui.

Le coordonnateur de Logemen'occupe a déjà fait une grève de la faim en 2011 pour des raisons semblables. Il juge que les promesses qui ont été faites à ce moment-là n'ont pas été tenues.

EN COMPLÉMENT  


Carl Bernier s'entretient avec François Roy, qui poursuit sa grève de la faim
Audio -  Carl Bernier s'entretient avec François Roy, qui poursuit sa grève de la faim

Tout en soulignant qu'elle n'approuve pas la grève... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)
Tout en soulignant qu'elle n'approuve pas la grève de la faim de François Roy, la Dre Anne-Marie Bureau a voulu dénoncer le fait que des familles soient contraintes de vivre dans des logements insalubres.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit


Justine Mercier
 
 
À la quinzième journée de sa grève de la faim, le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy, a reçu l'appui de la Dre Anne-Marie Bureau, du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau.

Tout en soulignant qu'elle n'approuve pas la grève de la faim de M. Roy, la Dre Bureau a voulu dénoncer le fait que des familles soient contraintes de vivre dans des logements insalubres.

«Est-ce que le fait de vivre dans une maison qui est insalubre a un impact sur la santé? La réponse est oui. Si on ne regarde que les moisissures, on sait que les moisissures vont donner des symptômes essentiellement respiratoires, a indiqué la Dre Bureau. [...] Il y a des gens qui sont plus sensibles: les gens qui ont déjà des problèmes pulmonaires bien sûr, les personnes âgées, les personnes immunodéprimées, mais aussi les enfants, et surtout les petits enfants, et dans notre quotidien, on le voit clairement.»

La Dre Bureau a précisé que de vivre dans un endroit mal chauffé ou rempli d'insectes peut aussi causer un stress dont les impacts sont importants sur la santé.

«On sait maintenant, avec des données solides dans la littérature, que le stress chronique, ça a un effet sur la santé des enfants, et ça a un effet majeur au niveau du développement de leur cerveau, a-t-elle mentionné. Ce n'est pas rien.»

La Dre Bureau souhaite ainsi que les «acteurs principaux» se concertent davantage dans ce dossier.

«Je ne trouve pas ça normal que la santé publique, la municipalité et les autres paliers de gouvernement et le milieu communautaire ne se tiennent pas dans ce dossier comme ils se tiennent dans d'autres dossiers», a-t-elle déploré.

François Roy a pour sa part indiqué ne pas avoir eu de nouvelles du cabinet du ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, qu'il souhaite rencontrer.

<lire l'article original sur LeDroit.ca>

104,7 fm Outaouais

Taudis rue Morin/104,7

En cette 15e journée de grève de la faim, le coordonnateur de Logemen'occupe reçoit un appui important du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau.

 

François Roy

 

La Dre Anne-Marie Bureau a décidé d'appuyer François Roy dans ces démarches visant à dénoncer l'inaction des autorités pour ce qui est des taudis dans la région.

Le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy dans l'audio ci-joint.

Une conférence de presse doit avoir lieu mardi à ce sujet au taudis de la rue Morin où réside M.Roy pour l'instant.

 

<lire l'article originale sur 985fm.ca>

Membre