«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

 

Logemen’occupe
10, Curé André-Préseault, Gatineau (Québec) J8T 6N8
Téléphone : (819) 246-6644 / Télécopieur : (819) 246-6646


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE


 

Logemen’occupe accuse le gouvernement Charest de donner des "miettes" aux plus pauvres.


Gatineau, le 30 mars 2010 : « L’ajout de 3000 nouvelles unités de logement social d’ici le 31 mars 2015 et la création d’un maigre crédit d’impôt pour la solidarité ne peuvent en rien tenir lieu de Plan de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, comme le prétend le ministre Bachand », s’exclame le coordonnateur de Logemen’occupe, François Roy.


Logemen’occupe considère que les 3000 nouveaux logements sociaux ne font pas le poids face aux problèmes de logement. Selon une évaluation faite par l’organisme, il manque toujours 10 500 logements, dont près de 9000 logements familiaux, pour sortir de la pénurie de logements locatifs qui frappe le Québec pour une dixième année consécutive. Logemen’occupe ajoute que la crise économique a par ailleurs aggravé le problème d’incapacité de payer qui, au moment du recensement de 2006, obligeait déjà 203 000 ménages locataires québécois dont 5 695 ménages gatinois à consacrer plus de la moitié de leur revenu en loyer, ce qui a entre autres fait augmenter considérablement le nombre de causes de non-paiement de loyer à la Régie du logement, lequel atteignait 46 818 en 2008-2009. Enfin, au Québec, 111 710 logements locatifs dont près de 10 000 en Outaouais ont besoin de réparations majeures.

 

Quant au nouveau crédit d’impôt pour la solidarité, François Roy, considère qu’il servira d’abord et avant tout à compenser pour les hausses de la TVQ et la contribution santé. « Le gain réel pour les familles monoparentales considérées aptes au travail ne sera que de 10 $ par mois, alors qu’il atteindra 17 $ pour les personnes seules dans la même situation. Pendant ce temps, les prestations d’aide sociale demeureront à leur ridicule niveau de 567 $ par mois. »

Dans l’ensemble, Logemen’occupe se scandalise des orientations du gouvernement Charest qui, au nom de l’équilibre budgétaire d’ici 2012-2013, compromet l’avenir même des services publics, en réduisant les dépenses d’un total de 15,4 milliards $ en quatre ans, tout en minant leur accessibilité par des hausses de tarifs, dont celles du prix de l’électricité à partir de 2014. François Roy est révolté que « les seuls qui soient à peu près épargnés par ce budget sont les contribuables à haut revenu et les grandes entreprises qui avaient pourtant les moyens de payer

 

- 30 -

 

Pour plus d'informations : François Roy, (xxx) xxx-xxxx cellulaire
(coordonné privé masqué sur cette version web du communiqué)

Contactez Logemen'Occupe au  (819) 246-6644 pour plus ample informations

Membre