«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

 

Logemen’occupe
10, Curé André-Préseault, Gatineau (Québec) J8T 6N8
Téléphone : (819) 246-6644 / Télécopieur : (819) 246-6646


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE


 

Logemen’occupe invite le Parlement canadien à adopter le projet de loi C-304,

un projet de loi qui lutterait contre l’itinérance ?


Gatineau, le 4 mai 2010 : Logemen’occupe accueille favorablement le retour du projet de loi C-304. Ce projet de loi a comme objectif d’assurer aux Canadiens un logement sûr, adéquat, accessible et abordable. Il est présentement à l’étude à la Chambre des communes pour une troisième et dernière lecture. « C’est la législation la plus importante en matière de politique sociale sur laquelle le Parlement se penchera cette session, » mentionne François Roy, coordonnateur de Logemen’occupe. S’inspirant des engagements pris par le Gouvernement canadien devant la communauté internationale en vertu de son adhésion au Pacte international relatif aux droits économiques sociaux et culturels, ce projet de loi exige que le gouvernement fédéral travaille de concert avec

les différents ordres de gouvernement et les intervenants clés pour élaborer une stratégie nationale afin de respecter les droits fondamentaux de tous les citoyens canadiens en matière de logement. Cette stratégie pourrait être un moyen efficace pour lutter contre l’itinérance et assurer un logement convenable à tous.

Logemen’occupe demande à tous les partis à soutenir le projet de loi C-304. « Aborder l’itinérance et le logement inadéquat est un enjeu non partisan » mentionne M. Roy. Les différentes études estiment qu’entre 150 000 et 300 000 personnes se retrouvent sans abri à chaque année au Canada. Le mandat du projet de loi C-304 accorde une attention particulière aux sans-abri, aux personnes âgées, aux personnes handicapées, aux familles avec enfants, aux communautés autochtones et à ceux qui subissent de la violence.


Le projet de loi C-304 exige que la stratégie en matière de logement comprenne de l’aide financière pour ceux qui ne peuvent se loger convenablement et doit fixer des objectifs et des échéanciers pour mettre fin à l’itinérance. En conformité avec les recommandations de l’Organisation des Nations Unies pour le Canada, la stratégie comprendra également un processus de surveillance indépendant des progrès accomplis et une procédure de plainte pour traiter des violations possibles du droit à un logement convenable.


« Appuyé par le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) qui offrait au Québec le choix de renoncer à une stratégie nationale, nous sommes déçus de la décision du Président de ce comité de retirer l’amendement du Bloc. Nous souhaitons néanmoins que le projet de loi C-304 soit adopté, car il permettrait de renforcer la reconnaissance du droit au logement au Canada. S’il est adopté, nous nous efforcerons de veiller à ce que le Québec, qui a également ratifié le PIDESC, puisse utiliser les avantages qui découleront de la stratégie nationale en matière de logement dans le cadre de ses propres programmes de logement social et dans le respect de sa juridiction. " de conclure le coordonnateur de Logemen’occupe.

- 30 -

 

Pour plus d'informations : François Roy, (xxx) xxx-xxxx cellulaire
(coordonné privé masqué sur cette version web du communiqué)

Contactez Logemen'Occupe au  (819) 246-6644 pour plus ample informations

Membre