«le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

 

— Albert Einstein

 

 

Logemen’occupe
10, Curé André-Préseault, Gatineau (Québec) J8T 6N8
Téléphone : (819) 246-6644 / Télécopieur : (819) 246-6646


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE


 

Des coupures annoncées dans l’aide sociale du Québec

Des coupures honteuses que même le PLQ n’aurait jamais osé faire


Gatineau, le 1er mars 2013 : Logemen’occupe vient tout juste d’apprendre que la ministre Agnès Maltais a déposé hier un projet de règlement qui prévoit des coupures importantes à l’aide sociale à partir du 1er juin 2013. Coupures que même le Parti libéral n'aurait jamais osé faire.

Ce projet de règlement prévoit qu’à partir du 1er juin, l'admissibilité à la contrainte temporaire passera de 55 ans à 58 ans (sauf pour les personnes qui sont déjà à l’aide sociale au 31 mai 2013). C’est une coupure de 129 $ pour les personnes qui sont déjà les plus pauvres de notre société.

Les familles seront aussi touchées par ces coupures, puisque la contrainte temporaire pour la présence dans la famille d'un enfant de moins de 5 ans sera coupée, sauf pour les familles dans des situations bien précises (familles monoparentales, familles avec un enfant handicapé, familles dont un adulte a besoin de soins constants, etc.). La ministre affirme dans le projet de loi que ces coupures sont dans le but de « renforcer l'incitation au travail et favoriser la participation au marché du travail de tous les bassins de main-d'œuvre », mais pas un mot sur les gens qui sont exclus du marché du travail. Couper à l'aide sociale chez les personnes de 55 à 58 ans à des fins de réinsertion à l'emploi est passablement vain, car le marché du travail ne veut pas toujours de ces personnes qui, la plupart du temps, sont inemployables.

Ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement propose de diminuer la pauvreté en agissant sur l’emploi. Le résultat a toujours été le même : un échec. Car en plus d’être mal adaptée aux réalités des personnes éloignées du marché du travail, cette façon de faire ne tient pas compte de l’état de survie dans lequel se trouvent ces personnes.

Au cours des dernières années, ce sont donc plutôt les mesures de soutien au revenu qui ont eu le plus d’impact sur la diminution de la pauvreté. Le meilleur exemple est celui des familles les plus pauvres – et en particulier celui des familles monoparentales –, qui ont vu leurs revenus augmenter significativement avec le Soutien aux enfants et, dans une moindre mesure, la Prime au travail. « Cette amélioration a eu l’effet à la fois de diminuer le nombre de familles qui ne couvraient pas leurs besoins de base et de permettre à celles-ci de quitter l’aide sociale et retourner aux études ou sur le marché du travail », de constater François Roy, coordonnateur de Logemen’occupe. Cet exemple met à mal le principe de l’incitation au travail et de nombreux préjugés.

Alors que ce gouvernement est sur le point de déposer un projet de Politique de lutte à l’itinérance, ironiquement, il annonce une coupure inacceptable qui va contribuer à pousser davantage de personnes et de familles vers l’exclusion sociale et l’itinérance. Au lieu d’adopter de véritables mesures de lutte à la pauvreté et à l’itinérance comme le souhaitent les organismes impliqués dans cette lutte, ce gouvernement, par cette mesure, choisit de lutter contre les pauvres en effectuant les coupures les plus drastiques de la dernière décennie. Ce faisant, la ministre Maltais fait d'un côté ce qu'elle reproche de l'autre aux conservateurs avec la réforme de l'assurance-chômage. Une décision inacceptable motivée par des choix budgétaires d’austérité et axée sur le culte du déficit zéro. « Honteux, vraiment honteux! » de déclarer François Roy, coordonnateur de Logemen’occupe.

 

- 30 -

 

Pour plus d'informations : François Roy, (xxx) xxx-xxxx cellulaire
(coordonné privé masqué sur cette version web du communiqué)

Contactez Logemen'Occupe au  (819) 246-6644 pour plus ample informations

Membre